À propos


Tiffany Di Cola 🌅☀️ Professeure de français à Tahiti… mais pas que. 

Entrepreneuse, fondatrice et collaboratrice du premier vide-dressing en ligne de Polynésie française Molli + Co. | Formée en bibliothérapie créative. | En formation de psychopraticienne.

La professeure que je suis...

Je suis moi tout simplement. Je suis moi dans toute mon humanité. Je ne suis pas maître du savoir, je fais des erreurs, j’apprends de ces dernières et j’apprends aux élèves à en faire. J’intègre les sciences cognitives au sein de mes cours, et je cherche à développer les compétences pyschosociales chez mes élèves et surtout je crois en eux comme je crois en chacun des êtres humains. J’apprends en parallèle à me comprendre et à nourrir mon bien-être pour mieux comprendre les autres et le monde. Un prof heureux peut changer le monde, (livre de Thích Nhất Hạnh et Katherine Weare) n’est-ce pas ? Avant de pouvoir aider les élèves et les autres de manière générale, il faut d’abord être bien soi-même.

Pour en savoir plus...

Ce métier a fait l’objet d’une reprise d’études. Anciennement en décrochage scolaire, je les avais arrêtées avant même de passer le baccalauréat. J’ai commencé à travailler à mes 18 ans et dès que j’ai eu assez d’argent, j’ai quitté la métropole pour la Polynésie française. J’ai ensuite continué à travailler sur le territoire puis j’ai repris mes études en commençant par le D.A.E.U. (équivalent du baccalauréat). Afin de subvenir à mes besoins et de me lancer un nouveau défi, j’ai ouvert parallèlement une entreprise dans le domaine du prêt-à-porter durant 3 années. J’avais alors 22 ans. 

En 2016, j’ai commencé à enseigner et par soucis de cumul d’activités, j’ai été dans l’obligation de mettre un terme à mon aventure entrepreneuriale. A ce jour, mon compagnon a rouvert l’entreprise et je m’y implique en tant que conjointe collaboratrice. Comme beaucoup de monde, nous avons notamment profité du confinement fin 2019 pour faire le point sur nos ambitions professionnelles et pour nous recentrer sur ce qui nous animait profondément. C’est-à-ce moment-là que j’ai réalisé que le métier de professeur constituait une étape dans mon chemin de vie et non une fin en soi. Paradoxalement, j’ai réalisé durant l’année de titularisation qu’il ne me permettait pas de m’épanouir pleinement et surtout que je me sentais limitée dans la manière dont je pouvais aider les élèves. Pour moi, notre liberté pédagogique est entravée par la densité des programmes à mettre en oeuvre et la place pour le développement des compétences psychosociales est quasi-inexistante même si l’on essaie de faire de notre mieux.

C’est à ce moment-là que je me suis aussi rendu compte que j’ai toujours eu besoin de faire plusieurs choses à la fois pour m’épanouir pleinement. C’était assez compliqué comme situation car j’étais arrivée à mon objectif et pourtant j’avais déjà envie de pouvoir faire autre chose. Après une période d’introspection et de questionnement, j’ai découvert les termes de multipotentiel et de slasheur et je m’y suis particulièrement identifiée. Cela a constitué pour moi une véritable révélation. 

A ce jour, je suis ainsi attirée par de nombreux domaines : l‘éducation, le développement personnel, tout ce qui touche au fonctionnement de l’être humain (psychologie, neurosciences), l’entreprenariat et le marketing digital. Je ne me destine pas à une carrière d’enseignante. 

L’attrait pour certains de ces domaines s’est néanmoins développé parallèlement à l’expérimentation de ce métier. C’est pourquoi, je n’ai aucun regret. En réalité, je trouvais que je manquais de formation pour aider pleinement les élèves. C’est pourquoi je me suis très vite intéressée au fonctionnement du cerveau et à la psychologie et durant toutes ces années, diverses réflexions ont émergé, que ce soit avec et pour les élèves ou pour moi-même. 

D’ailleurs, on ne le dit pas assez mais il est essentiel de se connaître soi-même dans un premier temps notamment avant même de vouloir aider et comprendre les autres. Au fur et à mesure du temps, je me suis d’ailleurs aperçue que j’avais des troubles de l’attention et de mémorisation. Cela a toujours été assez difficile à gérer et cela l’est encore aujourd’hui. Avec du recul, cela m’a  permis d’être plus sensible à ces sujets et de les travailler systématiquement avec mes élèves. J’ai également conscientisé qu’au vu de mon parcours personnel, j’avais une affinité particulière avec les élèves en décrochage scolaire et/ ou avec des besoins éducatifs particuliers. Ayant été à leur place à la fin de ma scolarité, il m’est plus aisé de répondre à leurs besoins en anticipant notamment les freins à l’apprentissage puisque je les ai moi-même subis. Afin de m’aider, j‘ai ainsi rapidement intégré les sciences cognitives dans ma pratique, la Communication Non violente et les émotions, à la base de tout apprentissage, ont également pris une place de plus en plus importante. 

Aujourd’hui, je suis donc enseignante, je m’occupe de l’entreprise en parallèle et je suis à distance une formation de psychopraticienne. J’ai également été formée par Regine Detambel en bibliothérapie créative et je continue de me former dans les domaines que j’affectionne particulièrement. Au-delà des domaines de l’entreprenariat et du marketing, je me suis rendu compte que ce qui me passionne et m’anime profondément c’est l’accompagnement et la relation d’aide. Je continue pour l’instant à enseigner avec comme objectif de réduire au fur et à mesure le temps devant les élèves afin de me consacrer pleinement à toutes mes activités.

En attendant à travers ce site internet, je souhaite ainsi partager avec vous des ressources pédagogiques (disciplinaires et transversales) et surtout vous donner peut-être des outils pédagogiques concrets afin de nourrir vos pratiques. J’essaie de faire régulièrement aussi des vidéos sur mes réseaux sociaux afin de partager des conseils pédagogiques.